JADA : Journal africain du droit des affaires

Editorial

L’OHADA à la conquête du Canada

Achille NGWANZA

Propos introductifs
Karel Osiris Coffi DOGUE et Emmanuel Sibidi DARANKOUM

PRESENTATION DE L’OHADA
La tradition juridique du droit OHADA
Achille NGWANZA

L’impact des décisions de la CCJA dans la sécurisation des investissements dans l’espace de l’OHADA
Félix ONANA ETOUNDI

AVANT-PROJETS D’ACTES UNIFORMES SUR LE DROIT DES CONTRATS
Avant-projet d’Acte uniforme sur le contrat de consommation : note explicative sur le texte de l’avant-projet dans sa version de 2005

Thierry BOURGOIGNIE

L’Avant-projet d’Acte uniforme OHADA sur le droit des contrats: quelques réflexions dans le contexte actuel
Marcel FONTAINE

ANALYSE PROSPECTIVE DU DROIT OHADA
L’expertise québécoise en prévention et en règlement des différends au sein de l’espace OHADA

Louis MARQUIS

OHADA et commerce électronique: la problématique de l’article 2 du Traité,
Mouhamadou SANNI YAYA

La cyberjustice et l’espace OHADA : des outils virtuels pour une avancée réelle,
Nicolas VERMEYS
Email 
Mot de passe 



Le Journal Africain du Droit des Affaires (JADA), pourquoi, comment et par qui ?



Telles sont probablement les questions que le lecteur se posera à son premier contact avec notre site. Parler du droit de l’Afrique sur internet n’est pas singulier, mais véhiculer un message qui associe les modes alternatifs de règlement des conflits (MARC), le droit des investissements et les règles régissant le commerce, voila qui tranche. Une lecture réaliste du droit des affaires en Afrique impose de tenir compte de la forte présence économique des acteurs étatiques et de la grande méfiance des investisseurs étrangers envers les juridictions nationales. Telle est l’option du JADA, qui, conscient de la technicité des matières précitées a décidé d’offrir un espace de communication sur leurs caractéristiques africaines avec une approche ambivalente.

Le dualisme de notre démarche consiste à associer harmonieusement l’analyse des normes africaines et la vulgarisation de l’expression de l’Afrique sur la scène juridique internationale. Il s’agit d’être la vitrine de l’actualité juridique continentale et le support d’analyses scientifiques d’universitaires et praticiens. La rareté de la littérature juridique africaine à l’échelon international sera ainsi jugulée, internet garantissant une information rapide, en temps réel et à faible coût.

Au-delà des avantages commerciaux et financiers du cyber espace, le JADA a également fait un choix écologique en se tournant vers une technologie peu polluante. Cette préoccupation environnementale inspirée des coutumes ancestrales appelle une adhésion à un monde ouvert. Dans ce sens, la sacro-sainte hospitalité africaine nous a conduit à bâtir une équipe composée de plusieurs nationalités réparties à travers le monde, ce qui permet d’avoir une vue interne et un regard externe. Les juristes étrangers apporteront un exotisme rafraichissant aux pratiques locales, leurs homologues internes dégageant les spécificités qui porteront la voix de l’Afrique au panthéon de la civilisation humaine. A ce prix, nous sommes réellement dans la culture de l’universel singulier et du singulier universel car avec le JADA,c’est l’Afrique du droit qui parle du droit de l’Afrique !





Copyright 2011 jadaf.fr | Mentions légales | liens| Contact
JADA : Journal africain du droit des affaires
Création de site internet: Cianeo